L’artiste Lucie Bayens glane ce que l’on considère comme déchets, avec lesquels elle compose des sculptures textiles

23 – 27 juin

L’artiste Lucie Bayens glane ce que l’on considère comme déchet ou obsolète, matières organiques, plastiques et résidus d’objets quotidiens qu’elle appelle les « abjects » et à partir desquels elle compose des sculptures textiles.

À Cenon, dans le cadre de la biennale Panoramas, elle suspend aux arbres du parc Palmer une fascinante installation évoquant une colonie de plancton monumentale. Un hommage aux formes de vie primaires, océan suspendu en surplomb de la Garonne fait perdre toute notion d’échelle.

Du 23 au 27 juin au parc Palmer, à Cenon. #RessourcesBx2021

Tous les détails sur l’agenda de Bordeaux Métropole

Taxi 33 vous y conduit !