Fêtes étudiantes interdites, bars fermés : depuis le 29 octobre, Bordeaux voit s’amonceler des cadavres de bouteilles au pied des conteneurs. Pour ce reconfinement, évidemment, l’ambiance n’est pas vraiment à la fête. Bon, en même temps, on n’a pas le droit de la faire… même chez soi. « Les réunions privées en dehors du…

Lire la suite sur www.sudouest.fr

Dernières news

Fêtes étudiantes interdites, bars fermés : depuis le 29 octobre, Bordeaux voit s’amonceler des cadavres de bouteilles au pied des conteneurs. Pour ce reconfinement, évidemment, l’ambiance n’est pas vraiment à la fête. Bon, en même temps, on n’a pas le droit de la faire… même chez soi. « Les réunions privées en dehors du…

Lire la suite sur www.sudouest.fr