Le collectif bordelais Bienvenue, à court de ressources, explique devoir renoncer à apporter de l’aide dans les squats et campements dans la Métropole, faute de moyens. Taxi 33 vous invite à lire la suite en cliquant ici