Face à une vague plus dure qu’au printemps, l’hôpital Robert-Boulin commence à déprogrammer des interventions. . « Grignoter » des places et « pousser les murs » partout où c’est possible : face à une vague plus dure qu’au printemps, l’hôpital de Libourne, en Gironde, jongle avec les moyens du bord et commence à déprogrammer…

Lire la suite sur www.sudouest.fr

Dernières news

Face à une vague plus dure qu’au printemps, l’hôpital Robert-Boulin commence à déprogrammer des interventions. . « Grignoter » des places et « pousser les murs » partout où c’est possible : face à une vague plus dure qu’au printemps, l’hôpital de Libourne, en Gironde, jongle avec les moyens du bord et commence à déprogrammer…

Lire la suite sur www.sudouest.fr