91 emplois à la Papeterie de Bègles sont menacés par le désengagement du propriétaire belge, le groupe Etex, qui cherche un repreneur. Des rangées de croix plantées dans le jardin et, sur les toits, une grande banderole « Quand Etex investit, c’est pour notre enterrement ».

Depuis le 12 janvier, les 91 salariés de la…

Lire la suite sur www.sudouest.fr

Dernières news

91 emplois à la Papeterie de Bègles sont menacés par le désengagement du propriétaire belge, le groupe Etex, qui cherche un repreneur. Des rangées de croix plantées dans le jardin et, sur les toits, une grande banderole « Quand Etex investit, c’est pour notre enterrement ».

Depuis le 12 janvier, les 91 salariés de la…

Lire la suite sur www.sudouest.fr