Daniel / ONBA / Chœur / Caputo / Gimadieva / Croft / Schmutzhard

29 et 30 avril

Concert symphonique
Réunissant un plateau vocal de choix aux cotés des forces vives de la maison dirigées par Paul Daniel, le rare et unique oratorio de Beethoven est un sommet d’exaltation spirituelle annonçant à maints égards Fidelio. Le compositeur alors lui-même en proie à une surdité irréversible donne à la solitude du Christ confronté à son sacrifice un héroïsme d’une grande humanité et d’exaltation dans la délivrance. Un moment exceptionnel pour une œuvre profonde et bouleversante trop injustement méconnue, à ne manquer sous aucun prétexte !  La grandiose et méditative ouverture de Lohengrin et L’Ile des morts de Rachmaninov complètent ce programme. 
Le Christ au mont des Oliviers de Beethoven a été écrit durant une période critique dans la vie du compositeur, quand il a pris conscience de sa surdité croissante et irrémédiable. Le sujet du Christ isolé sur la colline, confronté à la grave décision de son sacrifice dans la nuit précédant sa Passion ne pouvait donner un écho au propre isolement ressenti par le compositeur. L’Influence de Haydn, dont La Création était toute récente, perce par moment dans la veine « héroïque » propre à Beethoven.

Programme

Richard Wagner
Lohengrin, prélude de l’acte I

Sergueï Rachmaninov
L’Île des morts, poème symphonique op. 29

Ludwig van Beethoven
Le Christ au Mont des Oliviers op. 85

En savoir plus

Tous les détails sur l’agenda de Bordeaux Métropole

Taxi 33 vous y conduit !