Une véritable exploration à travers les paysages insolites de la faune sauvage d’Afrique, l’exposition propose différents espaces et révèle autant la beauté de la savane que l’horreur du braconnage.

4 février – 31 décembre

Afrique, savane sauvage permet de développer un axe fort du parcours permanent « Découvrir le monde ». Il s’agit de mettre en lumière comment se sont constituées les collections bordelaises au travers de l’activité commerciale du port de Bordeaux. Armateurs, marins, et missionnaires ont rapporté de nombreux spécimens qui ont servi à décrire le Vivant.

Savane… étendues à perte de vue… soleil cuisant… et soudain lion, girafe ou rhinocéros, quelquesuns des grands mammifères qui peuplent l’imaginaire commun de l’ensemble de la planète. Les savanes africaines, herbeuses ou arborées, sont des biotopes exceptionnels où une nature sauvage existe encore mais sur laquelle pèsent de lourdes menaces. Des focus présentent les comportements de cette grande faune : chaîne-alimentaire, coexistence sans compétition, migrations saisonnières, stratégies de survie. L’exposition met en exergue l’impact des activités humaines sur ces écosystèmes dont l’équilibre peut être menacé.

L’agriculture, l’expansion humaine, la chasse, le braconnage et le commerce illégal d’animaux sont autant de pratiques à faire évoluer pour préserver ces écrins de nature.

Le Muséum de Bordeaux met en scène ses collections de spécimens d’espèces emblématiques de cette savane africaine, complétées de prêts des muséums de Nancy et de Montauban. Le parcours immersif d’Afrique, savane sauvage conduit tant à l’émerveillement qu’à la réflexion.

La première partie de l’exposition est consacrée aux écosystèmes africains. Les différentes composantes qui entrent en jeu dans le cycle de la nature sont présentées : la géographie, le climat, l’alternance des saisons, l’importance de l’eau sur ce continent. Un éclairage est également apporté sur les comportements de cette grande faune emblématique : chaîne-alimentaire, coexistence sans compétition, migration, stratégies de survie.

L’agriculture, l’industrie, mais aussi la chasse, le braconnage et le commerce illégal d’animaux, sont autant d’activités humaines qui menacent l’équilibre de ces écosystèmes. Ne faut-il pas envisager de faire évoluer certaines pratiques à la fois pour ralentir leurs effets et préserver ces écrins de nature, les espèces et les populations humaines qui en dépendent ?

Tous les détails sur l’agenda de Bordeaux Métropole

Taxi 33 vous y conduit !