L’ex-candidat girondin à l’élection présidentielle estime que « s’ils ont trop d’argent », ils devraient le mettre « à disposition de la collectivité » où « il y a bien des urgences sociales ». Taxi 33 vous invite à lire la suite en cliquant ici