'>Immobilier : Bordeaux court le risque d'une "éviction sociale" des ménages modestes

Vice-président de la Métropole, Jacques Mangon s’inquiète de la hausse des prix de l’immobilier, qui risque avoir des conséquences sociales. »Si on devait laisser les choses aller comme cela pendant plusieurs Taxi 33-Taxi Bordeaux Métropole vous invite à lire la suite sur