La nuit, à Paris, ils « chassent » les engins pour les recharger. « Il faut rester tout le temps alerte, accepter de passer huit heures dans une voiture, être réactif », témoigne Tommy, Taxi 33-Taxi Bordeaux Métropole vous invite à lire la suite en cliquant ici