'>Gironde : un industriel belge pour sauver l'usine Ford ?

Les salariés s’inquiètent du silence de l’Etat et de Ford sur les négociations avec des repreneurs potentiels. Un nom se dégage, alors que ce samedi une journée de soutien était Taxi 33-Taxi Bordeaux Métropole vous invite à lire la suite en cliquant ici