L’association Sea Shepherd France a publié sur les réseaux sociaux des images d’une plage « touchée par les hydrocarbures ». La préfecture de Gironde appelle à la prudence.Sur les réseaux sociaux, notamment Taxi 33 vous invite à lire la suite en cliquant ici