De nombreux immeubles du centre-ville de Bordeaux ont été tagués, durant la soirée de vendredi, en marge d’une marche nocturne féministe. Trois étudiantes sont en garde à vue ce samedi. »Bois Taxi 33 vous invite à lire la suite en cliquant ici